56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Peut-on dire: "certes les médecins soignent, mais c'est Dieu qui guérit"

C'est une affirmation qui n'est pas neuve, on l'attribue à Ambroise Paré, grand chirurgien du XVIe siècle: "Je le pansai (soignai), Dieu le guérit".

C'est une belle phrase qui évite au médecin ou à l'homme qui agit de se croire tout puissant dans le monde. L'homme fait ce qu'il peut et de toute façon il n'est pas absolument maître de ce qui se passe. Et certes Dieu est partout et en tout processus. Il n'est évidemment pas absent de celui de la guérison...

Mais avant d'adhérer ou non à ce type d'affirmation aujourd'hui, il faut voir un peu ce que celui qui l'affirme met derrière!

Si c'est pour dire que de toute façon c'est Dieu qui guérit et que donc les soins du médecin ne servent à rien alors non! L'homme est responsable du monde matériel et de sa vie physique. S'abriter sour la toute-puissance de Dieu ne serait qu'un prétexte pour ne rien faire. Ainsi dans certaines sectes évangéliques américaines, les fidèles refusent de payer la sécurité sociale et de se faire soigner en disant que de toute façon c'est la volonté de Dieu qui s'accomplira. C'est irresponsable!

D'ailleurs cette attitude est dénoncée par l'Evangile lui-même dans l'une des tentations de Jésus: (Matt. 4:5ss). Tentation de dire qu'on peut se laisser aller et que Dieu ramassera les morceaux. Ce n'est pas une bonne manière de vivre. Le monde matériel, la création a été confiée à l'homme et l'homme en est responsable pour la gérer au mieux. Notre santé physique et celle de nos frères et soeurs en fait partie. Soit que l'on pense que la puissance de Dieu ne s'accomplit pas dans ces domaines, soit qu'il ne le veuille pas pour laisser l'homme responsable.

Si c'était Dieu qui vraiment faisait vivre et mourir, faisait que l'un tombe malade et qu'un autre guérisse, alors en effet, il faudrait abandonner toute médecine, toute recherche, et même toute action sociale auprès des plus pauvres ou de ceux qui souffrent dans le monde.

Mais je crois que la volonté de Dieu est que l'homme guérisse, qu'il ne souffre pas de la faim ou de la violence ou d'autre chose, et qu'il compte sur nous pour être les ouvriers de sa volonté dans ce monde.

Donc le médecin doit soigner, nous devons nous soigner, et toujours agir comme responsables et gérants de ce monde.

Après ce qui arrivera arrivera et dans tous les cas jamais Dieu ne nous abandonnera!

Louis Pernot

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: