56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

La Bible est-elle la parole de Dieu ?

Littéralement non, mais dans un certain sens on peut le dire.

Chez les chrétiens, on trouverait différentes réponses à cette question. Certains pensent que le texte est vraiment parole de Dieu, comme si Dieu l’avait dicté, d’autres disent que c’est un texte inspiré par Dieu (donc il peut y avoir des fautes de grammaire, ou de détails, mais le sens est bien celui que Dieu veut transmettre), d’autres encore que c’est un texte écrit par des personnes inspirées par Dieu (on s’éloigne encore un peu de Dieu : l’auteur est inspiré, mais c’est quand même lui qui parle).

Pour ma part, je crois que la Bible est le récit d’hommes en quête de Dieu, qui le découvrent progressivement dans l’Ancien Testament, et qui témoignent de la prédication de Jésus Christ dans le Nouveau. Ainsi l’image donnée de Dieu dans l’Ancien Testament n’est pas toujours parfaite (un Dieu qui détruit, peut-être source de mal ou punit), et la révélation de Dieu est accomplie en Jésus Christ. C’est pourquoi nous lisons l’Ancien Testament à partir du Nouveau en le réinterprétant en cohérence avec le message de l’Evangile.

Mais Jésus n’a rien écrit. Nous n’avons que des témoignages ou des réflexions datant parfois de plusieurs décennies après sa mort. Nous avons accès donc non pas à la pure Parole de Dieu dont on peut dire qu’elle a été présente en Jésus Christ, mais à ce qu’en ont compris les premiers témoins. Il y a donc toujours un biais possible qui doit imposer une attitude critique vis-à-vis des textes. Quant à Paul, il n’a jamais connu le Jésus historique. Ses considérations sont essentielles et fondatrices, mais il faut aussi parfois les comprendre par rapport à un contexte historique qui n’est plus forcément le nôtre.

Cela dit, la Bible n’est pas une simple parole humaine, parce qu’elle a une valeur extraordinaire. C’est le livre le plus lu et le plus commenté de toute l’humanité. Il a transformé le monde, et aujourd’hui encore transforme la vie de millions de personnes. Il y a donc dans ce texte une puissance de création, de nouveauté de vie, qui est unique. C’est en ce sens qu’on peut dire qu’elle est « parole de Dieu » : c’est une parole créatrice.

Mais c’est le contenu qui est divin, pas la forme. On dit parfois que la Bible est comme un vase grossier contenant un parfum d’un grand prix. La Bible contient une parole divine mais ne l’est pas littéralement. C’est une métonymie, comme on dit « on boit un verre ». Ce n’est pas le verre que l’on boit, mais ce qui est dedans.

Calvin disait que la Bible devenait « parole de Dieu » par le « témoignage intérieur du Saint-Esprit ». En soi, la Bible est un livre historique comme d’autres, mais quand on la lit dans la présence de Dieu, alors on y trouve une puissance créatrice inédite.

Louis Pernot
%MCEPASTEBIN%

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: