56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Quelle crédibilité apporter à un évangile comme celui de Thomas?

Que penser des évangiles qui ne sont pas dans nos Bibles comme celui de Thomas dont on m'a dit qu'il était très ancien?

Nos Bibles on en effet conservé quatre évangiles seulement: Matthieu, Marc, Luc et Jean. Or la production de textes sous forme d'évangiles n'a pas cessé pendant des siècles. On en a donc des dizaines qui ont été écrits jusqu'au 3 ou 4e siècle. On les appele en général "évangiles apocryphes". On peut lire les principaux dans le tome de la bibliothèque de la Pleïade: "Ecrits apocryphes chrétiens".

Disons pour faire simple que nos Bibles n'ont conservé que les 4 plus anciens, et donc les plus proches de l'événement Jésus Christ. On se rend compte en effet que très rapidement, la côté légendaire prend le dessus dans les évangiles plus tardifs. On attribue en particulier quantité de miracles incroyables à l'enfant Jésus et la valeur spirituelle décroit très rapidement.

D'autres évangiles défendent une théologie clairement différente de celles de nos anciens textes. Ainsi le prétendu Evangile de Judas, extrêmement tardif, vise à réhabiliter le personnage controversé de Judas, le tout dans une perspective gnostique dans laquelle la vie physique est mauvaise et donc la mort une bonne nouvelle puisqu'elle fait passer dans le domaine du spirituel. Pour ce texte, Judas aurait ainsi été le plus saint des saints, permettant à Jésus de retourner au Père, mais sainteté cachée au commun des mortels... Il est évident que ces textes ont une théologie tout à fait incompatible avec les évangiles que nous avons conservé.

Cependant, certains textes ne sont pas dénués d'intérêt, c'est le cas de l'Evangile de Thomas. Il est sous forme de "logia", c'est-à-dire de paroles du Christ, mises sans grand ordre, et sans mention ni des actes de Jésus, ni de sa passion. On pense aujourd'hui que Thomas issu d'une forme primitive d'evangile qui auraient précédé nos évangiles à nous. Il comporte nombre de paraboles que nous connaissons déjà, et certaines que nous ne connaissons pas. Il est très probable qu'il y ait dans l'Evangile de Thomas des paroles tout à fait authentiques de Jésus qui auraient échappé à nos Evangiles.

Mais le problème de ce texte est qu'il est empreint d'une théologie gnostique, c'est-à-dire dualiste, opposant le corps à l'Esprit, et donc dévalorisant la femme qui fait tomber des âmes dans des corps mortels. En l'état il n'est donc pas possible de lui donner la même autorité que les autres évangiles que nous connaissons et qui, même s'ils ont des différences, ont une théologie assez homogène.

Cela dit la lecture de ce texte comme d'autres n'est pas dénué d'intérêt.

Louis Pernot

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: