56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Comment Jésus a-t-il fait pour changer l'eau en vin à Cana ?

Lors des noces de Cana en Jean 2, on voit Jésus à une noce où le vin manque, il change alors de l’eau en vin pour que la fête continue. Comment cela est-il possible ?

Certains disent tout simplement que c’est un miracle fait par sa puissance divine. C’est un peu curieux mais pourquoi pas. Et cela ne nous apporte rien, puisqu'au jourd'hui Jésus ne fait plus ce genre de choses.  Cette interprétation n'est donc pas une bonne nouvelle pour nous.

D’autres cherchent une explication rationnelle. Et là il y en a des tas : sorte d’illusion collective faite par quelqu’un qui aurait des dons d’hypnotiseur (on voit cela dans des spectacles aujourd’hui). Ou alors comme il paraît qu’on conservait autrefois le vin sous forme concentrée, comme du sirop, peut-être qu’il y avait de ce vin concentré au fond des jarres, et qu’en complétant le niveau avec de l’eau, on a retrouvé du bon vin. Ou enfin on peut penser que les serviteurs avaient voulu voler une partie du meilleur vin en le cachant dans les jarres. Jésus l’a peut-être vu et n’a rien dit. A un moment le vin vient à manquer (ils ont peut-être un peu trop détourné). Jésus leur dit de mettre de l’eau dans les jarres supposées vides et d’y puiser. Les serviteurs sont coincés et font semblant d’être surpris d’y trouver le vin qui s’y trouvait déjà !

Mais l’intérêt de l’histoire n’est pas là, une histoire merveilleuse et sans doute un peu légendaire ne fait pas une bonne nouvelle qui change la vie.

Le sens, c’est que dans la Bible, le vin, c’est la joie, comme pour nous le champagne. Donc quand Jésus est invité dans une vie, c’est la joie et la fête. On peut vivre sans Christ, mais c’est comme une vie à l’eau plate. Avec le Christ on découvre une autre dimension qui est comme une fête de noce : fête de l’amour, du partage d’une joie avec tous ceux que l’on aime, et de la frécondité ! Non pas qu’il n’y ait pas de joie sans la foi, les convives ont du vin au départ, mais la joie matérielle est limitée et finie. La joie que donne le Christ est infinie et bien meilleure encore !

Louis Pernot

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: