56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Archives-Reflexions

Les secrets de l'Apocalypse

 

"Apocalypse" en Français, ce n'est guère une bonne nouvelle : on y entend de la destruction, une catastrophe, la fin du monde.

Accessoirement, certains savent que le mot signifie en fait : "Révélation", et que c'est le dernier livre de la Bible. Il est vrai que ce texte est un peu mystérieux, avec beaucoup de symboles, et son obscurité fait qu'il est utilisé par diverses sectes pour faire peur aux gens et les inciter à les rejoindre.

Il est vrai aussi que dans l'Apocalypse, il y a des textes racontant des destructions, des catastrophes, on y parle d'épreuves, mais il n'y a aps que ça, il y a aussi plein de belles choses.

Comment lire l'Apocalypse ?

On peut en faire une lecture historique : on dit qu'elle a été écrite dans une situation de catastrophe, une époque troublée et pour une époque troublée, on pense alors à diverses persécutions romaines ou juives. Sans doute est-ce vrai, mais cette lecture est sans intérêt pour notre foi, écrit dans un autre contexte, tout cela ne nous concernerait plus.

Or le principe fondamental de lecture de la Bible est que tout texte parle de chacun de nous aujourd'hui et maintenant.

il reste alors deux solutions : la mauvaise et la bonne.

La mauvaise, c'est de dire que l'Apocalypse annonce en effet la fin du monde, et que cela nous concernerait parce qu'elle serait imminente. Et donc repentez-vous car la fin est proche.

C'est une mauvaise solution car même si ça pouvait nous concerner (ce dont je doute), alors cela ferait 2000 ans que les chrétiens auraient lu l'Apocalypse pour rien puisque la fin du monde n'a pas eu lieu. Je ne crois pas qu'il y ait quelque chose dans la Bible qui concernerait une seule génération.

Notre texte doit donc être valable même hors du contexte d'un fin du monde, et en particulier pour nous.

La meilleure lecture me semble de penser en effet qu'il ne s'agit pas de la fin de notre monde mais d'une "révélation" sur le sens de notre vie, ce vers quoi elle peut mener, révélation qui nous parle de façon imagée de notre vie, des conséquences de ce que nous vivons, et de la manière de vivre dans ce monde.

Pourtant il y est tout de même question d'une fin de quelque chose et de destructions, comment peut-on lire cela ?

Certainement y a-t-il un peu de mise en garde : notre façon de vivre, elle peut mener à la catastrophe, à la destruction, au néant, ou au contraire vers la vie, la paix, la joie, la transmission et une forme d'éternité. Si donc nous restons mauvais, cela génèrera du mal.

Ce genre de mise en garde est fréquente dans les Prophètes : ce n'est pas une menace de punition, mais pour dire : attention, tout n'est pas égal, il y a des conséquences pour vous, et pour les autres dans votre façon de vivre. Et cela, pas forcément dans l'autre monde, mais même ici-bas.

Une autre explication des destructions de l'Apocalypse, plus intéressante, est qu'il s"agit d'une révélation d'une nouvelle manière d'être dans la présence de Dieu. Or, si l'on veut vivre certains idéaux, forcément cela se fait au détriment de comportements archaïques : abandon et destruction de la jalousie, de l'égoïsme et du matérialisme. Accéder à une nouvelle vie suppose la destruction de l'ancienne vie mauvaise. Il faut faire mourir le vieil homme pour devenir une nouvelle création.

Il faut donc spiritualiser les affirmations de l'Apocalypse, il ne s'agit pas d'évènements materiels, mais spirituels. Toute destruction n'est pas mauvaise, au contraire, il y a plein de choses dont on peut souhaiter qu'elles disparaissent à jamais, qu'elles tombent dans un océan de feu, pour laisser place à une réalité nouvelle faite d'amour, d'espérance, de joie, de paix, de lumière et de fraternité.

Mais cela ne fait pas sans combat, certainement... et sans renoncer à certaines choses aussi...

Et puis l'Apocalypse, ce n'est pas que des destructions, ni dans le sens négatif de menace, ni dans celui positif de faire disparaître le mal. Il s'y trouve aussi beaucoup de bien, et de bonnes choses. La révélation de la Jérusalem Céleste est en particulier merveilleuse, et pleine de bonnes nouvelles. Dieu habitera lui-même avec eux : il essuiera toutes larmes de leurs yeux, il n'y aura plus de deuil, ni de douleur.

Et l'on y trouve aussi ces belles paroles de grâce : à celui qui a soif, je donnerai de la source de l'eau de la vie, gratuitement. (21 : 6)

Ne laissons donc pas parler les oiseaux de malheur, bien sûr il y aura toujours sur terre des guerres et des bruits de guerre, "mais cela n'est pas la fin" dit le Christ , c'est à dire que ce n'est pas la finalité, pas le but, l'objectif ni de notre vie, ni du monde... Le but, l'objectif, la finalité, la fin... ce n'est pas pour demain, mais pour aujourd'hui, pour maintenant, ce n'est pas pour d'autres, mais pour vous, et c'est la paix, la joie, la douceur, la tendresse, le pardon, la lumière, la vie et l'amour.

Louis Pernot

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: etoile@etoile.pro