56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Archives-Reflexions

Jésus était-il le fils de Dieu?

 

Lorsque l’on dit « Je crois en Dieu le Père, le Fils et le Saint Esprit », tout le monde pense que « le Fils », c’est Jésus Christ. Mais il n’en est rien ou, en tout cas, cela demande à être éclairci. Les trois personnes de la Trinité, ce sont trois manières de comprendre le Dieu éternel lui-même. Et c’est pourquoi Dieu le Fils existe de toute éternité au même titre que Dieu le Père et Dieu le Saint Esprit. C’est bien clair, « Dieu le Fils » existait bien avant Jésus-Christ.

Pour comprendre ce qu’est cette « deuxième Personne de la Trinité » (que l’on appelle « le Fils »), il faut remonter au Judaïsme d’avant Jésus.

Dans le Judaïsme, à partir du troisième siècle avant J.C., on a voulu faire la différence entre Dieu en tant que transcendance absolue (c’est-à-dire sans aucun rapport avec notre monde et absolument inconnaissable) et Dieu en tant qu’Il intervient dans notre monde pour le créer et le gouverner et aussi pour faire connaître sa loi aux hommes. Et cette deuxième « personnalité » de Dieu (qui deviendra, dans le christianisme, la deuxième Personne du Dieu trinitaire, c’est-à-dire le Fils), le judaïsme l’appelé « la Sagesse », puis « la Thora » (ce qui signifie « la loi »), puis le Fils (sous entendu de Dieu), et ce pour la différencier de Dieu lui-même dans son mystère absolu. Ainsi le judaïsme disait que Dieu avait créé le monde et qu’Il conduisait l’histoire du monde et des hommes non pas directement, mais par l’intermédiaire de son Fils, ou de sa Sagesse, ou de sa Thora (sa Loi directrice, son Principe efficient).

Puis, sous l’influence de la philosophie grecque, ce Fils (qui était donc le Créateur et le Conducteur de l’histoire du monde) a été appelé le « Logos » (ce mot grec étant généralement traduit par « Parole » ou « Verbe », mais qui pourrait aussi être traduit « Force directrice », « Vecteur »). Et c’est pourquoi Jean, en bon Juif qu’il était, commence son Evangile en écrivant « Le Logos (la Parole ou le Verbe) était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par Lui et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui » (Jean 1 :2). Puisque Jean dit que le Logos était au commencement avec Dieu, cela montre bien qu’il ne le considère pas comme identique à Jésus-Christ qui est né à l’époque d’Hérode.

Le Verbe s’est fait chair

Mais, dans ce cas, pourquoi l’Evangile de Jean (Jean 1 :14) peut-il dire ensuite que ce Logos a été fait chair en Jésus-Christ ? Comment Jean peut-il dire que l’homme Jésus est l’incarnation de ce Logos ou de ce Fils qui a créé le monde et qui conduit l’histoire depuis ses origines ?

Pour comprendre cette curieuse identification, il faut savoir que, dans le Judaïsme, on avait déjà identifié la Thora (ce Logos qui crée et régit l’univers) avec les cinq premiers livres de la Bible, le Pentateuque. Et c’est pourquoi les Juifs continuent à appeler ces cinq livres « la Thora ». En effet, ils veulent dire que dans la Thora (les cinq premiers livres de la Bible), on peut lire et reconnaître les caractéristiques de la Thora qui a créé le monde et qui continue à le conduire. De la même manière, en montrant une photo (c’est-à-dire un morceau de papier, on peut dire « C’est mon grand’père »).

Et l’évangéliste Jean va effectuer une superposition comparable. Il va appeler Jésus « le Logos », tout comme le Judaïsme avait appelé le Pentateuque « la Thora ».
Dire que Jésus est le Logos (ou Dieu le Fils), c’est dire que, dans la vie de Jésus-Christ, on peut découvrir les caractéristiques du Logos, c’est-à-dire les caractéristiques de l’Action de Dieu dans le monde. Ainsi, par exemple, on peut découvrir que l’Action de Dieu est une force de création, de guérison, de salut et d’amour qui conduit l’histoire du monde vers le Royaume. Ainsi on peut dire que Jésus c’est le Logos, ou le Fils un peu de la même manière que l’on peut dire que la Bible c’est la Parole de Dieu (parce que, dans la Bible, on découvre les caractéristiques de l’action de Dieu dans le monde) ou de la même manière que l’on a pu dire en 1944 « La France, c’est le Général de Gaulle » (parce qu’il incarnait l’idée de la France libre).

Jésus est le Logos ou le Fils (de Dieu) parce que les caractéristiques de la vie de Jésus, sa naissance, sa prédication, ses miracles, sa mort et sa résurrection révèlent les manifestations de l’action du Logos (de Dieu le Fils, seconde Personne de la Trinité) dans l’intégralité de l’histoire du monde.

 

Alain Houziaux  

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: etoile@etoile.pro