56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

Archives-Reflexions

Prière païenne ou prière chrétienne ?

 

Savoir comment prier est quelque chose de plus compliqué qu'il n'y paraît. C'est vrai d'abord pour tous ceux qui ont du mal à prier. Pour ceux-là, il faut expliquer de quoi il s'agit et comment l'on fait. Et pour ceux qui prient naturellement, il est peut-être encore plus important de bien réfléchir. En effet, la spontanéité n'est pas toujours gage de vérité ou de qualité, et l'idolâtrie, comme la superstition sont des dérives qui nous menacent tous.

Nous chrétiens avons de la chance, en effet, le Christ lui-même nous a donné un enseignement tout à fait explicite sur la prière. Cela se trouve dans l'Évangile de Matthieu au chapitre 6: (v5-13)

Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.

Mais toi, quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

En priant, ne parlez pas en répétant sans cesse, comme les païens, qui s'imaginent qu'en multipliant les paroles ils seront exaucés. Ne leur ressemblez pas; car votre Père sait de quoi vous avez besoin, avant-même que vous le lui demandiez.

Voici donc comment vous devez prier:

Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié; que ton règne vienne; que ta volonté soit faite. Comme le Ciel, ainsi soit la Terre. Donne-nous aujourd'hui notre pain éternel; pardonne-nous nos offenses, de même que nous aussi nous pardonnions à ceux qui nous ont offensés; ne nous laisse pas enfermer pas dans l'épreuve,, mais délivre-nous du Malin. Amen !

Nous y apprenons plusieurs choses essentielles.

D'abord que la prière n'est pas un exercice public, ni un acte méritoire, mais une relation intime avec Dieu. Dieu nous est montré comme un Père parfait, comme celui qui nous aime, nous écoute, nous conseille. Nous pouvons donc tout partager avec lui dans la prière. Prier, c'est avant tout se mettre dans la présence de Dieu et se laisser transformer par lui. C'est approfondir son être, se recueillir, réfléchir et méditer en partageant avec Dieu tout ce qui nous préoccupe.

Ainsi, contrairement à ce que beaucoup de gens croient, prier, ce n'est pas avant tout demander. Le Christ est d'ailleurs ici très dur contre la prière de demande matérielle : c'est du paganisme ! Prier, ce n'est pas réclamer à Dieu, ce n'est pas essayer que Dieu se soumette à notre volonté, ni lui dire ce qu'il devrait faire. Prier, c'est, au contraire, dire comme dans le Notre Père : " Que je comprenne ta volonté, et que je sache l'accomplir "

Bien sûr, prier, c'est demander à Dieu aussi... mais pas n'importe quoi. C'est demander ce qui est dans sa nature de donner... Là encore le Notre Père nous montre quoi demander : le pain spirituel de sa présence, (c'est-à-dire sa parole, sa force, son esprit) ; c'est demander pardon, et demander de savoir pardonner ; c'est de nous libérer de tout ce qui nous bloque ; c'est de nous aider à nous mettre en route, à nous remettre debout, afin que nous puissions accomplir sa volonté et faire progresser son règne dans le monde...

Et quand nous demandons tout cela, ce n'est pas pour forcer la main à Dieu, mais pour nous mettre nous-mêmes en état de recevoir ces dons qu'il nous envoie sans cesse. Demander à Dieu, c'est s'ouvrir à lui pour recevoir ses dons (l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi (Galates 5:22).

Quant-aux demandes matérielles, je suis bien d'accord avec la condamnation radicale du Christ. Ce n'est pas parce qu'un certain nombre de chrétiens vont prier pour qu'une guerre cesse, que Dieu, après un nombre suffisant de demandes, ira effectivement arrêter la guerre meurtrière. Je crois que Dieu fait ce qu'il peut pour convaincre l'homme de faire la paix et de vivre l'amour, le partage et le service. Mais néanmoins, si la prière est vraiment un moment d'intimité avec Dieu, alors nous pouvons partager avec lui toutes nos préoccupations. Nous pouvons dans la prière lui dire notre angoisse devant la guerre, notre crainte ou notre désarroi devant la maladie de l'un de nos proches, non pas pour attendre qu'il intervienne matériellement et miraculeusement, mais pour qu'il élève, sanctifie notre propre sentiment, qu'il nous donne sa force, sa consolation... et aussi son énergie et son intelligence pour agir et réagir dans l'amour.

Prier, de toute façon, ce n'est pas forcément " dire " quelque chose, ou " demander ", ainsi que l'écrit Paul (Rom 8:29): nous ne savons pas que demander dans nos prières... mais l'Esprit intercède pour nous par des soupirs inexprimables, mais se mettre dans la présence de Dieu... et ce n'est jamais pour rien, parce que Dieu est une véritable puissance d'amour, de paix, de joie, de lumière de force, de pardon et d'amour, tout ce dont nous avons besoin pour vivre, et pour agir bien dans ce monde.

Louis Pernot

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: etoile@etoile.pro