56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

L'Evangile de Luc

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

 

Zachée

Luc 19:1-10

Rappel : « Jéricho », est la première ville que rencontre le peuple d’Israël quand il entre dans la Terre promise après avoir traversé le Jourdain. C’était une ville ennemie qui s’opposait au projet du peuple. Elle était gardée par une haute muraille qui sera détruite avec l’aide des trompettes tournant autour.

« Publicain », « péager » ou « collecteur d’impôts », désignent un collecteur d’impôts qui prélevait des péages surtout au niveau des ponts, les péagers pressurisaient la population pour les Romains qui étaient le peuple envahisseur occupant le pays, et en gardaient une grande partie pour eux. C’étaient donc des « collabos » et des profiteurs. Ils étaient évidemment les plus mal vus de tout le monde.

Le « Sycomore » dans la Bible est une sorte de figuier.

L’histoire de Zachée est très aimé des enfants : il est tout petit... pourtant, Jésus va aller chez lui, et il lui dira qu’il est sauvé. (C’est rare que Jésus dise à quelqu’un qu’il est sauvé). Cela montre que même si on est petit ou rejeté de tous, Jésus ne nous rejette pas, au contraire, il peut venir à nous et nous accepter.

C’est un paradoxe : une des seules fois où Jésus montre quelqu’un en exemple et disant qu’il est sauvé, c’est à un « péager ». C’était assez violent pour les bons pratiquants et bons croyants de l’époque qu’étaient les pharisiens, ils auraient préféré être pris en exemple. Mais non, là celui qui est montré comme le champion pour Jésus est un mauvais juif, mauvais pratiquant et rejeté de tous. Donc il ne faut pas juger trop vite, et Dieu peut sauver et aimer des personnes que nous ne considérons pas bien.

Zachée a des qualités : il a tout fait pour rencontrer Jésus, il est petit, mais il ne se résigne pas, il trouve une solution, il se débrouille tout seul à sa manière, il contourne la difficulté. Personne ne doit renoncer à chercher Dieu et à s’approcher du Christ. On peut toujours, et quand on se donne du mal, on peut y arriver. On n’est jamais trop petit ou pécheur pour que nous ne puissions essayer d’approcher Jésus. Et finalement, c’est finalement Jésus lui-même qui vient à lui. (Comme le père du fils prodigue qui, voyant son fils de loin revenir, court à sa rencontre. Dieu ne nous demande pas de faire tout le chemin, mais juste de vouloir aller vers lui).

Zachée trouve un moyen : monter dans un figuier. Pour nous, on peut le lire comme une image : cela veut dire s’élever au dessus du quotidien, au dessus de la foule, des soucis. On peut le faire en réfléchissant ou avec l’aide de l’Evangile, par la Bible, la prière etc.

Dans la tradition biblique, le figuier, c’est une image de l’étude de la Bible, c’est ça l’essentiel : s’élever dans la connaissance de la Bible, monter branche après branche, cela permet de voir de plus haut notre vie, et peut-être de découvrir un jour Jésus.

Et quand il rencontre Jésus, celui-ci lui demande de descendre : il ne faut pas rester plongé sans cesse dans la prière ou l’étude de la Bible, il faut aussi revenir sur terre pour avoir une action concrète. (Mais ne pas oublier pour autant de penser à s’élever de temps en temps).

 

Zachee

Zachée ne pouvait voir le Christ parce qu'il était trop petit

 

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques

 

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: