56 avenue de la Grande Armée, 75017 Paris

La Genèse

Leçon pour Ecole Biblique (enfants de 8 à 12 ans)

Ce dessous, de simples notes pédagogiques, sans autre prétention que de donner des pistes de lecture pour les adultes voulant initier des enfants à la lecture des textes cités.

Elles seront perfectionnées au fur et à mesure, et complétées d'éléments pédagogiques d'animation.

La création du monde

(Premier récit de la création)

Genèse 1:1 à Genèse 2:3

Lire le premier jour: Gen. 1:1-5

Le verset 1 est à connaître pratiquement par cœur !

Puis dire que création se fera en 6 jours, (sans forcément tout lire)
Jour 1 : v1-5 : Création de la lumière et des ténèbres
Jour 2 : v6-8 : Séparation ciel et mer
Jour 3 : v9-13 : Création de la Terre et végétaux
Jour 4 : v14-19 : Creation des astres, Soleil et Lun
Jour 5 : v20-23 : Monstres marins, oiseaux et poissons
Jour 6 : v24-31 : animaux à pattes, mammifères et Homme
Jour 7 : Ch2 :1-3: Repos.

Cela correspond à la manière avec la laquelle on croyait que le monde avait été créé à l’époque où ce texte a été écrit. Mais c’était en orient il y a 3000 ans. On ne savait pas grand chose vraiment à cette époque.

Est ce que cela c’est vraiment passé comme ça ? Avec la science, on sait que le monde a mis plusieurs milliards d’années pour se créer et non pas 7 jours. Qui a raison ? Certains chrétiens pense que la Bible a raison mais nous on pense que c’est quand même la science qui a raison sur ce point.

Alors la Bible ment ? Non la Bible nous parle de Dieu, pas de l’histoire du monde. A l’époque, eux ne savaient pas toute la science. La Bible parle de manière imagée comme une légende, ou mythologie, elle nous explique les relations entre Dieu et les hommes, le rôle de Dieu par rapport au monde, et celui de l’homme dans ce même monde.

Ici, le texte montre :

1. Qu’il y a une réalité autre que le monde et plus importante que le monde, qu’on appelle Dieu. Une dimension de l’invisible, de l’immatériel. Dieu est l’unique incréé, il existe de toute éternité, il n’est pas de même nature que le monde, ce n’est pas une chose ni une personne. Pas un objet, donc pas visible ou matériel, c’est ce qu’on appelle le spirituel. Il est au-dessus de tout… Et pas facile à comprendre, c’est vrai, puisqu’il n’est pas un objet comme nous.

(1bis. Dieu existe qu’il y ait des hommes pour y penser ou pas, objectif… mais un peu compliqué pour les enfants.)

2. C’est une puissance créatrice. Sans doute Dieu ne crée pas comme ça comme coup de baguette magique, cela se fait très lentement, mais Dieu est une force qui pousse lentement le monde à être, à se perfectionner et à devenir comme il est devenu.
Et il peut continuer à créer dans le monde, et à agir dans le monde pour améliorer les choses (avec notre aide). Et il est encore pour nous une force qui peut nous aider à avancer, à progresser et à vivre mieux.

3. Dieu agit dans le monde… mais pas tout d’un coup. Il y a là une intuition géniale du texte : Dieu fait les choses progressivement, on pourrait entendre par « jour » en fait une période, et la Genèse aurait presque raison (sauf que le Soleil a été créé avant la Terre et les végétaux bien sûr, et le texte ne parle pas des dinosaures etc.). Mais ce n’est pas important. L’important, c’est comment Dieu agit dans le monde. Dieu a mis plusieurs jours à créer le monde, il ne fait pas les choses d’un seul coup mais il lui faut du temps. Aujourd’hui c’est encore vrai, l’action de Dieu est lente. Et tout avec lui est progressif, processus.

4. Le monde est créé par Dieu, donc il est bon. Il n’y a pas la matière qui est mauvaise et l’esprit qui est bon ou qui serait opposé, notre dimension physique et animale est bonne en elle même (encore que les enfants avant l’adolescence n’ont pas vraiment de tendance au dualisme et assument bien la dimension physique de leur corps).

La création de l'homme: lire: Genèse 1:26-27

L’homme est créé par Dieu. Donc d’abord, il est moindre que lui. Se prendre pour Dieu n’est pas une bonne idée !

Ensuite il est créé à l’image de Dieu. L’erreur serait de retourner la proposition et imaginer que Dieu est comme nous. Dieu pas une personne avec yeux nez bouche et grande barbe. Dieu est tout autre, il est esprit, il est partout et invisible. Dans le monde et en nous. Et en fait un peu inconnaissable, au delà de ce que nous pouvons en dire ou comprendre. Il nous dépasse. Et même si on s’en fait des images, ou si on en parle comme d’une personne, en fait Dieu est toujours au delà des images qu’on peut en avoir. (Dieu n’est pas à proprement parler un vieillard barbu sur un nuage ! Et en particulier Dieu n’est pas plus homme que femme, il y a en lui du masculin et du féminin. C’est un peu ce que dit le texte quand il est dit que l’humain est créé « mâle et femelle », et que c’est ça qui est à l’image de Dieu.

En quoi sommes-nous comme lui, à son image ?

Nous avons une dimension divine : l’esprit (difficile à expliquer)… ou dimension éternelle, comme lui...
Ou plutôt : Dieu depuis le début est présenté comme un créateur, donc l’homme doit aussi être créateur. L’homme a un pouvoir énorme, peut faire beaucoup de chose, beaucoup de bien, et aussi beaucoup de mal si fait n’importe quoi.

L’homme aussi est créateur comme Dieu, important parce que le monde n’est pas fini. Si le monde était fini, alors pourquoi y aurait-il du mal ? Le travail de Dieu aurait été mal fait ? En fait le monde n’est pas achevé, il y a ENCORE des imperfections et du mal, il est une ébauche, et Dieu a besoin de nous pour perfectionner le monde. Il nous demande de participer à la création d’un monde meilleur.
(Complément : projet de Dieu : faire l’homme « à son image et à sa ressemblance », résultat : l’homme est créé à l’image de Dieu, et on ne parle plus de la ressemblance. Théologiens disent que d’être l’image de Dieu, c’est offert par création : l’homme a un pouvoir créateur de faire beaucoup de choses. D’être à la ressemblance de Dieu, ça dépend de nous : utiliser ce pouvoir pour l’amour et le bien)

Le repos du Sabbat, lire: Gen. 2:1-3

Dieu a dont tout créé. « l’armée ». N’est pas une chose militaire, mais désigne dans la Bible « l’armée céleste », c’est-à-dire toutes les étoiles du ciel.

Le 7e jour : Dieu se repose. Ce jour appelé le jour du Sabbat (« Shabbat » est le mot hébreu pour dire « repos »). C’est pour ça que les juifs ne font rien le 7e jour de la semaine qui est samedi.

Que fait Dieu le 7e jour ? Rien ? Non, en fait il ne fait pas rien, il bénit et sanctifie le monde. C’est à dire qu’il prend le temps de réfléchir et de faire une sorte de bilan.

Pour nous aussi, il est important de ne pas toujours agir, écouter de la musique ou regarder des écrans, mais faire des moments de pause, de silence pour penser, réfléchir, faire le point, voir ce que l’on va faire...

Il faut un temps pour tout, un temps pour l’action, et un temps pour réfléchir, ou penser. C’est le temps de la prière, de la réflexion, culte, lecture de la Bible... L’essentiel n’est pas forcément de garder un jour entier par semaine, mais de garder un temps dans son temps. Peut-être une minute par jour, le soir avant de s’endormir, faire une prière, penser à ce qu’on à fait, à ce qu’on va faire, penser à Dieu, lui dire tout ce qu’on a sur le cœur, c’est important.

Les chrétiens ont abandonné le Sabbat (Samedi) pour faire le « jour du Seigneur » le dimanche Parce qu’on y célèbre la résurrection du Christ. A l’origine, le dimanche était le premier jour de la semaine (c’est encore le cas aux Etats-Unis). C’est beau : le dimanche, c’est le premier jour d’une nouvelle semaine : le Christ nous amène dans une nouvelle création. Et ainsi, le « jour du Seigneur », met la grâce de Dieu avant l’action plutôt que comme récompense pour ce qu’on a fait pendant les jours de la semaine qui précèdent.

(Ou alors, certains disent : 7e jour, Dieu se retire et laisse le champ libre à l’homme pour travailler dans le monde, donc nous sommes en fait dans le 7e jour)

Creation

La création cosmogonique

Retour à la page: Catéchismes et Ecoles Bibliques

Le 7e jour : Dieu se repose. Ce jour appelé le jour du Sabbat (« Shabbat » est le mot hébreu pour dire « repos »). C’est pour ça que les juifs ne font rien le 7e jour de la semaine qui est samedi.
Que fait Dieu le 7e jour ? Rien ? Non, en fait il ne fait pas rien, il bénit et sanctifie le monde. C’est à dire qu’il prend le temps de réfléchir et de faire une sorte de bilan.
Pour nous aussi, il est important de ne pas toujours agir, écouter de la musique ou regarder des écrans, mais faire des moments de pause, de silence pour penser, réfléchir, faire le point, voir ce que l’on va faire...
Il faut un temps pour tout, un temps pour l’action, et un temps pour réfléchir, ou penser. C’est le temps de la prière, de la réflexion, culte, lecture de la Bible... L’essentiel n’est pas forcément de garder un jour entier par semaine, mais de garder un temps dans son temps. Peut-être une minute par jour, le soir avant de s’endormir, faire une prière, penser à ce qu’on à fait, à ce qu’on va faire, penser à Dieu, lui dire tout ce qu’on a sur le cœur, c’est important.
Les chrétiens ont abandonné le Sabbat (Samedi) pour faire le « jour du Seigneur » le dimanche Parce qu’on y célèbre la résurrection du Christ. A l’origine, le dimanche était le premier jour de la semaine (c’est encore le cas aux Etats-Unis). C’est beau : le dimanche, c’est le premier jour d’une nouvelle semaine : le Christ nous amène dans une nouvelle création. Et ainsi, le « jour du Seigneur », met la grâce de Dieu avant l’action plutôt que comme récompense pour ce qu’on a fait pendant les jours de la semaine qui précèdent.

Faire un don à la paroisse

Retrouvez-nous

carte56, avenue de la Grande-Armée 75017 Paris

Secrétaire générale : Charlotte Mariaux de Serres
Lundi/mardi/jeudi/vendredi 9h30-12h30
01 45 74 41 79 

Pasteurs :

Florence Blondon : 06 85 38 41 16
Louis Pernot : 06 88 88 04 44

Vous pouvez-nous écrire: